COPYME Éditions

Édition de livres numériques d’œuvres libres et du Domaine Public

Pierre Kropotkine − L’ordre

icon 05/09/2016 - Commentaires fermés

Couverture. Cliquez sur l’image pour obtenir le livre numérique.

Pas d’EPUB 3.

« L’ordre, c’est la guerre continuelle d’homme à homme, de métier à métier, de classe à classe, de nation à nation. C’est le canon qui ne cesse de gronder, c’est la dévastation des campagnes, le sacrifice de générations entières sur les champs de bataille, la destruction en une année des richesses accumulées par des siècles de dur labeur. »

icon Tags de l'article :

Albert Libertad − Que crève le vieux monde!

icon 01/02/2016 - Commentaires fermés

Couverture. Cliquez sur l’image pour obtenir le livre numérique.

Version EPUB 2

« Que crève le patron qui, de longues heures, fait passer la charrue de ses exigences sur le champ de mon corps !

Que crèvent ces loups âpres à la curée qui prélèvent la dîme sur mon coucher, mon repos, mes besoins, trompant mon esprit et empoisonnant mon corps !

Que crèvent les catalogués de tous sexes avec les désirs humains qui ne se satisfont que contre promesses, fidélités, argent ou platitudes !

Que crève l'officier qui commande le meurtre et le soldat qui lui obéit ; que crèvent le député qui fait la loi et l'électeur qui fait le député !

Que crève le riche qui s'accapare une si large part du butin social ! mais que crève surtout l'imbécile qui prépare sa pâtée.»

Texte sous licence CC-BY-SA, Wikisource.

icon Tags de l'article :

Chaughi − Les trois complices

icon 23/11/2015 - Commentaires fermés

Couverture. Cliquez sur l’image pour obtenir le livre numérique.

« Ils ont une religion spéciale, assez mal définie d'ailleurs et sur laquelle on est loin de s'entendre. L'objet de leur culte est un dieu, ou plutôt une déesse, qu'ils appellent Patrie.Ils l'adorent fanatiquement et n'entendent pas la moindre plaisanterie à son sujet. Ils ordonnent à chacun d'y croire, bien qu'ils ne puissent dire ce qu'elle est au juste. Mais si l'on ne croyait qu'à ce qu'on connaît, où serait le mérite ? Les cérémonies par lesquelles ils célèbrent leur déesse sont de vastes égorgements de peuples, qu'eux-mêmes nomment boucheries. »

icon Tags de l'article : , ,

Albert Libertad − Le bétail patriotique

icon 16/11/2015 - Commentaires fermés

Couverture. Cliquez sur l’image pour obtenir le livre numérique.

« Tout est réglé, tout est prévu. L’individu est assassiné. L’initiative est morte. La caserne est l’étable du bétail patriotique. Il sort de là un troupeau qui est prêt à former le bétail électoral. L’armée est l’instrument redoutable dressé par les gouvernements contre les individus ; la caserne est la canalisation des forces humaines de tous au profit de quelques-uns. On y entre homme, on y devient soldat, on en sort citoyen. »

icon Tags de l'article : ,

CNT-AIT − Pour l’abstention

icon 19/09/2015 - Commentaires fermés

Couverture. Cliquez sur l’image pour obtenir le livre numérique.
« Loin d’être un «non-acte» de démissionnaire, l’abstention consciente est un acte responsable de refus d’un système de domination où le droit de vote constitue l’acte public d’allégeance du plus grand nombre au pouvoir de quelques uns. L’histoire récente des social-démocraties montre combien le rituel électoral, qui devait garantir la liberté et les moyens de vie pour chacun d’entre nous, n’a fait que renforcer le pouvoir d’une caste de possédants et l’exploitation de l’immense majorité des êtres humains. »

icon Tags de l'article : , ,

Élisée Reclus − L’anarchie

icon 19/09/2015 - Commentaires fermés

Couverture. Cliquez sur l’image pour obtenir le livre numérique.
« Vous-mêmes n'êtes vous pas, sinon anarchistes, du moins fortement nuancés d'anarchisme ? Qui de vous, dans son âme et conscience, se dira le supérieur de son voisin, et ne reconnaîtra pas en lui son frère et son égal ? La morale qui fût tant de fois proclamée ici en paroles plus ou moins symboliques deviendra certainement une réalité. Car nous, anarchistes, nous savons que cette morale de justice parfaite, de liberté et d'égalité, est bien la vraie, et nous la vivons de tout coeur, tandis que nos adversaires sont incertains. Ils ne sont pas sûrs d'avoir raison ; au fond, ils sont même convaincus d'être dans leur tort, et, d'avance, ils nous livrent le monde. »

icon Tags de l'article : ,

Sébastien Faure − Les forces de la révolution

icon 17/07/2015 - Commentaires fermés

Couverture. Cliquez sur l’image pour obtenir le livre numérique.

Le communisme intégral ou l'anarchisme, c'est la même chose. C'est, en effet, vers cet idéal magnifique que, quelle que soit l'école à laquelle vous apparteniez, doivent tendre vos pensées et vos désirs en vue de sa réalisation.

[…] L'anarchisme est, en effet, comme la réunion de toutes les forces dont j'ai parlé ce soir, il en est, ai-je dit, la synthèse : l'anarchisme est avec la libre-pensée dans la lutte que celle-ci mène contre la religion et contre toutes les formes d'oppression intellectuelle et morale ; l'anarchisme est avec le Parti socialiste dans la lutte qu'il poursuit contre le régime capitaliste ; l'anarchisme est avec le syndicalisme dans la lutte qu'il mène pour la rédemption ouvrière contre le patronat exploiteur du travail ; l'anarchisme est avec la coopération dans sa lutte contre le parasitisme commercial et contre les intermédiaires qui sont les profiteurs de ce parasitisme. N'avais-je pas raison de dire que l'anarchisme est comme la synthèse, comme le résumé de toutes les autres forces de révolution ; qu'il les condense, les couronne et les réunit toutes ?

NDLE: Nous sommes des trolls. Cf. les passages en gras.

icon Tags de l'article : ,

Irène Zeilinger − Non c’est non

icon 14/05/2015 - Commentaires fermés

Couverture. Cliquez sur l’image pour obtenir le livre numérique.

« En tant que femmes, nous sommes tous les jours les cibles d’interpellations, de harcèlement, d’agressions verbales, physiques ou sexuelles, plus ou moins graves, plus ou moins violentes, au travail, dans l’espace public et privé. Souvent, nous ne savons comment réagir, comment dire non, et comment faire comprendre que lorsque nous disons non, c’est non.

L’autodéfense pour femmes, qui n’a rien à voir avec du kung-fu, ce sont tous les petits et grands moyens de se sentir plus fortes, plus sûres de soi et plus aptes à se protéger et à se défendre dans toutes les situations de la vie quotidienne, que ce soit au niveau mental, émotionnel, verbal ou en dernier recours physique. »

icon Tags de l'article :

Sébastien Faure − Les crimes de Dieu

icon 26/04/2015 - Commentaires fermés

Couverture. Cliquez sur l’image pour obtenir le livre numérique.

« Supposons que, par une de ces nuits superbes où le scintillement des étoiles ravit nos regards, deux personnages se promènent et échangent les impressions que leur suggère ce grandiose spectacle. Supposons que nos deux personnages soient un enfant et un prêtre. L'enfant est de cet âge ou l'esprit tourmenté par la curiosité ne cesse de faire jaillir des lèvres mille et mille questions. Il interroge le prêtre sur le comment et le pourquoi de ces splendeurs infinies qui roulent dans l'espace. Le prêtre lui répond ;

"Mon enfant, tous ces mondes qui-provoquent justement votre admiration sont l'oeuvre de l'Etre suprême. C'est son infinie sagesse qui règle leur marche, sa toute-puissante volonté qui maintient l'ordre et assure l'harmonie dans l'univers. Nous aussi, nous sommes l'oeuvre de ce Créateur. II a daigné nous faire connaître, par l'intermédiaire des êtres qu'il a choisis, les voies dans lesquelles il lui plût que nous marchions. Se conformer à ces voies, c'est le bien, la vertu. S'en éloigner, c'est le mal le péché. La vertu prépare une éternelle béatitude, le péché [entraine le] châtiment. Révélateur et Providence, tel est ce Dieu à qui nous devons tout". Mais voici que survient un troisième promeneur. Celui-là est un matérialiste un athée un penseur, libre. II prend part à la conversation. II réplique à l'enfant que l'ordre qui règne dans la nature est le résultat des forces qui régissent l'ensemble des êtres et des choses. Il affirme que Dieu n'est qu'une invention sortie de l'imagination ignorante de nos ancêtres; qu'il n'y a pas de Providence, etc. La discussion qui s'élève alors entre le croyant et l'athée n'est que le résumé des ardentes controverses que soulève depuis des siècles la question religieuse.

C'est de cette discussion que ma conférence se propose de condenser en plaçant sous les yeux de mon auditoire toutes les pièces du litige. Au cours de cette discussion, je m'efforcerai d'établir

  1. Que l'hypothèse "Dieu" n'est pas nécessaire;
  2. Qu'elle est inutile;
  3. Qu'elle est absurde;
  4. Qu'elle est criminelle. »

icon Tags de l'article : ,

Jack London − Comment je suis devenu socialiste

icon 26/04/2015 - Commentaires fermés

Couverture. Cliquez sur l’image pour obtenir le livre numérique.

« […] Aucune argumentation économique, aucune démonstration lucide du caractère logique et inévitable du Socialisme ne me touche aussi profondément et d’une manière aussi convaincante que j’ai été touché le jour où j’ai vu pour la première fois les parois de la Fosse Sociale se dresser autour de moi et que je me suis senti glisser, glisser, jusque dans les abattoirs qui se trouvent tout au fond. »

icon Tags de l'article :

Voltairine de Cleyre − Le mariage est une mauvaise action

icon 26/04/2015 - Commentaires fermés

Couverture. Cliquez sur l’image pour obtenir le livre numérique.

« Les vieilles méthodes d’éducation des enfants, sous le joug indissoluble des parents, n’ont pas donné des résultats convaincants. (Les parents conservateurs se désolent sans doute d’avoir des enfants contestataires, mais il ne leur vient probablement pas à l’esprit que leur système est en cause.) L’union libre donne des résultats, qui ne sont ni meilleurs ni pires. Quant à l’enfant élevé par un seul parent, il n’est ni plus malheureux ni plus heureux qu’un autre.

[…] Je crois que le mariage défraîchit l’amour, transforme le respect en mépris, souille l’intimité et limite l’évolution personnelle des deux partenaires. »

icon Tags de l'article : ,

Élections départementales 2015, notre sélection de livres.

icon 22/03/2015 - Commentaires fermés

Puisqu’aujourd’hui (mis à part dans quelques patelins) c’est la grande foire aux laines et la chasse aux vilains abstentionnistes − « Allez va voter pour des cons qui n’en ont rien à foutre de la liberté » − nous vous proposons quelques ouvrages vivifiants. Histoire de fermer quelques gueules citoyennistes ou à défaut, de les faire chier.

Vous pouvez également explorer la liste des livres portant le tag Vote.
Il manque sans doute quelques ouvrages sur les concepts foireux de « vote utile » et d’« union nationale », mais nous examinons la chose.

icon Tags de l'article :

Jules Rivet − Liberté, liberté chérie…

icon 22/03/2015 - Commentaires fermés

Couverture. Cliquez sur l’image pour obtenir le livre numérique.

« Les bons citoyens récitent des oraisons, font la queue, bien en ordre, devant les percepteurs. Ils font la queue, aussi, devant les bureaux de vote où s’élaborent les majorités futures. Les bons citoyens applaudissent le ministre Machin lorsqu’il a renversé le ministre Chose, puis applaudissent le ministre Chose lorsqu’à son tour il a renversé le ministre Machin. Il ne leur vient jamais à l’idée de se débarrasser de Chose et de Machin.

Le bon citoyen vote, paie, applaudit.

Il fait comme les autres :

— Bée ! Bée ! Bée !… »

icon Tags de l'article : , ,

Sébastien Faure − Les anarchistes: ce qu’ils sont, ce qu’ils ne sont pas

icon 21/03/2015 - Commentaires fermés

Couverture. Cliquez sur l’image pour obtenir le livre numérique.

« Depuis un demi-siècle, il s'est levé toute une pléiade de penseurs, d'écrivains et de propagandistes libertaires qui, par la parole, par la plume et par l'action, ont répandu, en toutes langues et en tous pays, la doctrine anarchiste, ses principes et ses méthodes ; en sorte que chacun devrait être à même d'adopter ou de repousser l'anarchisme, mais que personne, aujourd'hui, ne devrait l'ignorer.

C'est le sort de tous les porteurs de flambeau d'être abominablement calomniés et persécutés ; c'est le sort de toutes les doctrines sociales qui s'attaquent aux mensonges officiels et aux institutions en cours, d'être dénaturées, ridiculisées et combattues à l'aide des armes les plus odieuses.  »

icon Tags de l'article : ,

Octave Mirbeau − La grève des électeurs

icon 21/03/2015 - Commentaires fermés

Couverture. Cliquez sur l’image pour obtenir le livre numérique.

« À quel sentiment baroque, à quelle mystérieuse suggestion peut bien obéir ce bipède pensant, doué d’une volonté, à ce qu’on prétend, et qui s’en va, fier de son droit, assuré qu’il accomplit un devoir, déposer dans une boîte électorale quelconque un quelconque bulletin, peu importe le nom qu’il ait écrit dessus ?... Qu’est-ce qu’il doit bien se dire, en dedans de soi, qui justifie ou seulement qui explique cet acte extravagant ?

Qu’est-ce qu’il espère ? Car enfin, pour consentir à se donner des maîtres avides qui le grugent et qui l’assomment, il faut qu’il se dise et qu’il espère quelque chose d’extraordinaire que nous ne soupçonnons pas. Il faut que, par de puissantes déviations cérébrales, les idées de député correspondent en lui à des idées de science, de justice, de dévouement, de travail et de probité[…] »

icon Tags de l'article : ,

Albert Libertad − Je hais les résignés!

icon 17/03/2015 - Commentaires fermés

Couverture. Cliquez sur l’image pour obtenir le livre numérique.

« Je veux être utile, je veux que nous soyons utiles. Je veux être utile à mon voisin et je veux que mon voisin me soit utile. Je désire que nous œuvrions beaucoup car je suis insatiable de jouissance. Et c’est parce que je veux jouir que je ne suis résigné.

Oui, oui, je veux produire, mais je veux jouir ; je veux pétrir la pâte, mais manger du meilleur pain ; faire la vendange, mais boire du meilleur vin ; construire la maison mais habiter de meilleur appartement ; faire les meubles, mais posséder l’utile, voire le beau ; je veux faire faire des théâtres, mais assez vaste pour y loger les miens et moi.

Je veux coopérer à produire, mais je veux coopérer à consommer.

Que les uns rêvent de produire pour d’autres à qui ils laisseront, ô ironie, le meilleur de leurs efforts, pour moi je veux, groupé librement, produire mais consommer.

Résignés, regardez, je crache sur vos idoles, je crache sur Dieu, je crache sur la patrie, je crache sur le Christ, je crache sur les drapeaux, je crache sur le capital et sur le veau d’or, je crache sur les religions : ce sont des hochets, je m’en moque, je m’en ris…

Ils ne sont rien que par vous, quittez-les et ils se brisent en miettes. »

icon Tags de l'article : , ,

Maximilien de Robespierre − Discours sur la peine de mort

icon 17/03/2015 - Commentaires fermés

Couverture. Cliquez sur l’image pour obtenir le livre numérique.

« Je viens prier non les dieux, mais les législateurs, qui doivent être les organes et les interprètes des lois éternelles que la Divinité a dictées aux hommes, d'effacer du code des Français les lois de sang qui commandent des meurtres juridiques, et que repoussent leurs mœurs et leur constitution nouvelle. Je veux leur prouver, 1° que la peine de mort est essentiellement injuste ; 2° qu'elle n'est pas la plus réprimante des peines, et qu'elle multiplie les crimes beaucoup plus qu'elle ne les prévient. »

icon Tags de l'article : ,

Albert Libertad − Le criminel, c’est l’électeur!

icon 09/12/2014 - Commentaires fermés

Couverture. Cliquez sur l’image pour obtenir le livre numérique.

« C’est toi le criminel, ô Peuple, puisque c’est toi le Souverain. Tu es, il est vrai, le criminel inconscient et naïf. Tu votes et tu ne vois pas que tu es ta propre victime.

Pourtant n’as-tu pas encore assez expérimenté que les députés, qui promettent de te défendre, comme tous les gouvernements du monde présent et passé, sont des menteurs et des impuissants ?

Tu le sais et tu t’en plains ! Tu le sais et tu les nommes ! Les gouvernants quels qu’ils soient, ont travaillé, travaillent et travailleront pour leurs intérêts, pour ceux de leurs castes et de leurs coteries.

Où en a-t-il été et comment pourrait-il en être autrement ? Les gouvernés sont des subalternes et des exploités : en connais-tu qui ne le soient pas ?

Tant que tu n’as pas compris que c’est à toi seul qu’il appartient de produire et de vivre à ta guise, tant que tu supporteras, - par crainte,- et que tu fabriqueras toi-même, - par croyance à l’autorité nécessaire,- des chefs et des directeurs, sache-le bien aussi, tes délégués et tes maîtres vivront de ton labeur et de ta niaiserie. »

icon Tags de l'article : , ,

Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789

icon 09/12/2014 - Commentaires fermés

Couverture. Cliquez pour obtenir le livre numérique.

« Les Représentants du Peuple Français, constitués en Assemblée nationale, considérant que l’ignorance, l’oubli ou le mépris des droits de l’homme sont les seules causes des malheurs publics et de la corruption des Gouvernements, ont résolu d’exposer, dans une Déclaration solennelle, les droits naturels, inaliénables et sacrés de l’homme, afin que cette Déclaration, constamment présente à tous les membres du corps social, leur rappelle sans cesse leurs droits et leurs devoirs afin que les actes du pouvoir législatif, et ceux du pouvoir exécutif pouvant être à chaque instant comparés avec le but de toute institution politique, en soient plus respectés, afin que les réclamations des citoyens, fondées désormais sur des principes simples et incontestables, tournent toujours au maintien de la Constitution, et au bonheur de tous. En conséquence, l’Assemblée nationale reconnaît et déclare, en présence et sous les auspices de l’Être Suprême, les droits suivants de l’homme et du citoyen. »

icon Tags de l'article : , , ,